Le mot de l'équipe

L’équipe de Ciné Pause a envie de s’amuser !


Il faut dire que l’époque est assez propice à la légèreté :


Les glaciers fondent à vue d’œil, bientôt Donzy plage !


Le code du travail malmené, nos bénévoles bientôt mieux lotis que les 
salariés !


La chimie et la génétique dans nos assiettes, la buvette un 
laboratoire à ciel ouvert !


Les ventes d’armes en hausse, un feu d’artifice en clôture du festival ?


Le terrorisme, feuilleton médiatique planétaire, des scénarios 
anxiogènes en béton à venir !


Des paradis fiscaux pointés du doigt, promis, juré, c’est pas nous !


Des guerres qui poussent les populations à fuir l’horreur, chouette, 
des nouveaux spectateurs !


Nous n’aurions pas assez de place dans ce programme pour poursuivre la 
liste des bonnes nouvelles contemporaines, et ce n’est d’ailleurs pas 
le lieu…


 

Donc, place à la « FIESTA ! », cet élan vital qui nous pousse à rire, 
jouer, bouger, danser, se toucher, s’embrasser, s’enivrer, partager, 
s’oublier, se retrouver…


Nous avons sélectionné une quarantaine de films pour tenter de 
recomposer un portrait-robot de la « FIESTA ! ».
Avec un « Focus » sur le cinéaste burlesque et poétique Bruno Romy, 
notre invité d’honneur cette année. Une partie de son travail est 
étroitement lié à Fiona Gordon et Dominique Abel avec qui il a co-réalisé plusieurs films dont « La fée » que nous avions programmé en 
2013.
Il présentera son dernier film, un documentaire bouleversant sur la 
maladie de sa fille Mika.


 

Nouveauté cette année, Ciné Pause met en place le « CinéLAB des 
enfants », des séances Projection-Atelier ouvertes aux petits de 4 à 8 
ans. Une manière pour les enfants de découvrir le cinéma autrement et 
pour les parents d’aller se faire une toile…


Pour les plus grands, comme d’habitude, un atelier cinéma se tient la 
semaine qui précède le festival, animé cette année par Nicolas Panay, 
jeune réalisateur originaire du département.


Comme d’habitude aussi, la grande et dynamique équipe des bénévoles de 
Ciné Pause est à pied d’œuvre pour vous proposer cinq jours d’immersion audiovisuelle.


Et enfin, cette année Ciné Pause accueille «La traversée de la nuit », 
initiative portée par Patrice Dubosc, et dont les bénéfices seront 
intégralement reversés à l'association « L'auberge
des migrants » dont l'un des buts est de faciliter la communication et 
donc la compréhension des personnes réfugiées.


 

Bon FIESTIVAL !



L’équipe de Ciné Pause

Historique et présentation de Ciné pause

Lorsqu’en 1973, a été tourné “Poil de carotte”, avec François Cohn, Monique Chaumette et Philippe Noiret, le cinéaste Henri Graziani a semé dans la terre du Clunisois, et plus exactement à Donzy-le-National, une tenace petite graine de cinoche.

 

En 1990, cette petite graine a germé sous la forme du

FESTIVAL CINE-PAUSE

ou

FESTIVAL DU CINÉMA RURAL DE DONZY-LE-NATIONAL

Un festival qui pendant quatre jours, au cœur même de l’été, rassemble les amateurs du Septième Art, ces grands admirateurs du monde sur pellicule. 

Selon l’évolution de tout être vivant, ce festival a poursuivi une croissance effective de 1990 à 2011.

Dans la détente et la bonne humeur, notre petit village étend son action et influe sur le voisinage. Depuis maintenant 6 ans la commune de la Vineuse nous a rejoint afin de participer elle aussi à l’essor de notre région.

Et c’est sur ce même fond de détente et de convivialité, que nos riverains et autres participants viennent vivre ces 4 jours afin de découvrir ou revoir des images de rêves et de débats, autour des produits de notre terroir.

 

Et c’est ainsi, par la qualité des programmations, des intervenants et de nos produits que le processus du bouche à oreille a démarré depuis 1990. Chatouillant les âmes sensibles au grain doux et merveilleux des pellicules cinématographiques, passant du 16 au 35 mm, c’est au fur et à mesure des années que nous sommes arrivés à une participation d’environ 2000 spectateurs qui à 80 % viennent voir quelques six films. Et de plus ils reviennent.

C’est par ces images que les organisateurs veulent intrinsèquement inciter les citadins à venir vivre dans la région et à y installer des activités nouvelles et permettre ainsi par une dynamique culturelle son développement économique.

UNE EXPÉRIENCE, JOYEUSEMENT ACQUISE ...

En 1990, nous attendions 700 spectateurs, il en vint 1400, dont 200, pour le film “Farrebique” de Georges Rouquier qui faisait l’ouverture.

A cette époque là, les films étaient projetés exclusivement en 16 mm ce qui limitait la programmation ...

Maintenant, ils sont projetés en 35 mm et il y eut en 2011 : 2744 spectateurs.

Une quarantaine d’adhérents sont à pied d’œuvre pour préparer l’organisation et se répartissent en différentes commissions :

  • Programmation
  • Technique
  • Animation
  • Communication
  • Logistique

Les jours du festival, ils sont rejoints par une trentaine de volontaires dont l’aide précieuse pourvoit aux projections ainsi qu’aux diverses activités proposées.

Se servant de cette expérience comme d’une lanterne magique éclairant l’avenir, CINÉ PAUSE a pour ambition :

- Toujours plus de spectateurs

- Davantage de participants à la séance de courts métrages amateurs

- Développer des activités cinématographiques au cours de l’année, même l’hiver, car à Donzy on ne se met pas en veilleuse.

UNE PROGRAMMATION SANS COMPROMISSION :

Cette programmation a pour but de donner du monde rural une image non manichéenne, faisant fi des éternels clichés du monde paysan sur toile de soupe aux choux, mettant en lumière les réalités de la vie rurale et recadrant la vérité dans une juste perspective.

Le choix de ces films repose bien entendu sur des thèmes tels que “La femme en milieu rural”, « Un regard sur une certaine Amérique », « L’Europe rurale », « L’Asie du Sud Est », « Le monde rural à travers les âges », « L’enfance dans le cinéma Européen », « Les minorités dans le cinéma », « La Vache », « L’Eau », « Le voyage », « la nourriture », « Le bois » et « Démons et merveilles », « le cheval », « le soleil », « coup de foudre », « portrait de famille », les « 20 ans », « autour de la Méditerranée », et "les petits papiers" en 2012.

La présence de professionnels :

Certains films sont aussi accompagnés par des professionnels,en 2009 : Sylvestre Chatenay (réalisateur de « Yvette, Bon dieu! »), Yannick Coutheron (réalisateur de « Quoi après ? »)

En 2010 Luc Moullet avec son film « La terre de la folie », Dominique Garing (issu de la région) est venu parler de son premier long métrage « La vie sauvage des animaux domestiques » tourné en Bresse, ainsi que Pascal Boucher avec « Bernard, ni dieu, ni chaussettes».

L'avant première du premier long métrage de Valérie Gaudissart« Ich bin eine terroristin ».

Chaque film a été présenté par une personne de l'équipe ainsi que quelques jeunes qui s'investissent de plus en plus au sein de l'association.

En 2011 : Jean-Yves Gautier (comédien) est venu nous lire un texte sur Jacques Charby, François Boutonnet (distributeur) nous a parlé du "Camp d'Argeles", Elias Sfeir (distributeur) nous a présenté son film sur le Liban "The one man village", Jean-Michel Dury (réalisateur) est venu discuter sur son film "François Mitterrand, une vie en Bourgogne". Ils sont aussi venus présenter leur court métrage : Alexandrine Brisson "C'était pas la guerre" et Claudio Todeschini "L'homme du pont levant".

PROMOTION :

Le Festival promeut aussi les artistes locaux (peintres, sculpteurs, photographes) en leur offrant pendant la durée du festival la possibilité d’exposer leurs œuvres.

Une scène ouverte est aussi l'occasion pour les musiciens amateurs et les professionnels de venir se tester auprès du public en dehors des séances cinéma.

Et lors de la soirée d'ouverture, il s'agit de proposer une animation avant le film. Cette année ce fût l'occasion pour nous de travailler avec Ali et sa femme pour une soirée avec "le couscous d'Ali", suivi du concert des Girasoles et du film "crossing the brigde".

Acteur du lien social

Ciné Pause souhaite aussi intégrer les habitants au festival, en les sollicitant sur le thème au travers d’une participation à une exposition et par leur implication en tant que bénévoles. Chaque année c’est aussi le moyen pour les nouveaux arrivants de participer à l’activité de l’association et de rencontrer le reste de la population, une façon conviviale d’intégrer la vie du village.

DES PARTENAIRES :

Ciné Pause est associé à la Fédération Départementale des Foyers Ruraux de Saône et Loire, notre collaboration se base sur le prêt de matériel nécessaire à la projection et la commande de films. Depuis 1998 la FDFR 71 a embauché un animateur en contrat emploi jeune sur l’ensemble des actions cinéma qu’elle détient et a mis à disposition 300 heures de son temps sur Ciné Pause. Sa mission sur Ciné Pause est de permettre le développement du festival, aider à la programmation, réaliser le suivi de l’association.

NOTRE PUBLIC :

Ciné Pause est apprécié des cinéphiles, on peut voir dans nos spectateurs des estivants de passage, beaucoup de vacanciers ayant une résidence secondaire dans la région, et sur un certain type de films, la population locale qui montre son soutien au festival lors de la projection d’ouverture.

La volonté de Ciné Pause de s’adresser à tous, reste ancrée dans le festival : une garderie est accessible gratuitement, et au moins un film par an est destiné aux enfants.

Durant l’année, ce sont les habitants du village et des environs qui assistent à nos diverses manifestations, avec un rayonnement d’une quinzaine de kilomètres.

NOS OBJECTIFS :

  • Développer le festival
  • Lui donner une dimension européenne en diversifiant l’origine des films
  • Diversifier les activités : courts métrages, mise en place de formations.
  • Associer les communes voisines et en faire un évènement intercommunal.
  • Elargir la diffusion cinématographique en partenariat avec d’autres associations.
  • Maintenir un emploi commun avec la FDFR 71, pour la mise en place des projets.

INTÉRÊT DE L’ACTION PAR RAPPORT AU DÉVELOPPEMENT LOCAL :

Consolidation d’une action culturelle de qualité et durable sur les communes rurales du Clunisois, contribuant à la fois au bien être des habitants et au rayonnement de la région. Participation aux réseaux des acteurs culturels du territoire et aux démarches de Pays.

Il s'agit aussi pour nous, d'offrir à nos concitoyens une offre culturelle qui ne se chevauche avec les autres. Nous avons décidé de déplacer nos dates de Festival, afin de laisser la place à « Un p'tit air de festival » pour qu'il n'y ait qu'une offre culturelle en même temps.

NOS PARTENARIATS

  • Comité de jumelage Donzy - Hao Haï (Vietnam)
  • CinéRessources71 – coordination des associations cinéphiles de Saône et Loire.
  • Festival de Documentaires à Sigy le Châtel.
  • Avec les communes avoisinantes en y plaçant un point de projection lors du festival.
  • un partenariat avec Jazz Campus en Clunisois s'est aussi créé.

Ciné Pause se développe et oriente son festival sur la promotion de la culture par la création d’œuvres originales, ainsi que la mise en évidence d’artistes locaux. Depuis sa naissance l’association a toujours associé les artistes (Arts plastiques) en leur proposant des espaces d’expositions (salles ou extérieurs).

Les pratiques amateurs, un moteur de développement

Notre territoire, terre de passage, regorge de compétences diverses, et de professionnels du cinéma. Malheureusement leur activité professionnelle s’exerce essentiellement sur Paris. Depuis 1991 Ciné Pause a réussi à tisser des liens avec des professionnels et créer un réseau avec les acteurs culturels locaux.

Mais pour Ciné Pause, l’action culturelle n’est pas qu’un simple moment festif, bien au contraire il doit pouvoir agir sur son environnement et participer à son développement.

Etre une force vive du territoire, aider au développement des actions et faire croiser et partager les compétences, restent le fer de lance de notre association.

Avec l’avènement des outils et techniques de capture d’images, l’omniprésence de la télévision et de l’informatique ,les images sont des éléments récurrents dans la vie de nos concitoyens. Le 21ème siècle est sous l’influence de l’image, qu’elle soit informative ou récréative, elle construit notre façon de percevoir et de comprendre le monde.


Néanmoins toute cette technologie reste au service d’un projet, qu’il faut construire et réaliser.

La popularisation de la vidéo offre un moyen d’éveiller sa perception du monde, néanmoins c’est au travers de la pratique que l’on peut développer le regard, la critique et aider nos populations à en comprendre les mécanismes de construction.

Au travers de ces ateliers il s’agit de favoriser la production locale, de créer un patrimoine, mais aussi de faciliter le lien social (les ateliers sont ouverts à tous de façon à permettre la rencontre de plusieurs générations).

Avec son expérience et ses rencontres, Ciné Pause souhaite participer au changement en ouvrant des ateliers de pratique amateur. Permettre à différents moments de l’année, à la population, de comprendre, de s’initier et de pratiquer la vidéo en amateur. Néanmoins comprendre des processus complexes comme celui du cinéma ne se fait pas sans l’aide d’experts. C’est pourquoi ces ateliers seront encadrés par des professionnels du cinéma.

Ils devraient permettre de favoriser la rencontre entre amateurs et professionnels, de développer un regard critique face aux images que nous avons à voir et celles que nous fabriquons, de participer, (à sa mesure) au développement économique du territoire par l’emploi. Tel est le challenge que souhaite relever Ciné Pause par la création d’ateliers de pratique du cinéma.

Chacun n’étant pas voué aux jeux de comédien ou de décorateur, un travail en parallèle sera mis en place en partenariat avec les compagnies et associations locales pour alimenter le projet de compétences extérieures (acteurs, décors). 

Objectifs

  • Créer une dynamique locale de création et de production d’œuvres vidéo autour d’ateliers de pratique en amateur.
  • Permettre la compréhension et la maîtrise d’outils vidéo.
  • Travailler avec des professionnels du cinéma locaux.
  • Collaborer avec les associations locales (théâtres, arts plastiques) pour la réalisation des films, ainsi que les structures existantes accueillant un public jeune.

 

Conseil d'administration

Président : Yannick Coutheron

Trésorier : Gilles Beck

Secrétaire : Geneviève Conté-Guilloux

Vice Président : Pascal Simoulin

 

Adhérer

 Bulletin d'adhésion 2014

pdf Bulletin adhésion 2014

 

Ciné Pause Le bourg 71250 Donzy le National
Tél. : 07 68 50 94 41 / E-mail // haut de la page
[Accès admin] - Création du site : Netsucces.net - Illustrations Fanny Nowak : ateulgraf[at]gmail.com