Samedi 05 août 2017  

 14:00 La Vineuse présence professionnel

Focus sur Serge Avédikian

 

Nous avons bu la même eau

Invité à un festival de théâtre à Istanbul pendant l'été 1987, Serge Avedikian n'avait pu s'empêcher de traverser la mer de Marmara pour retrouver Soloz, le village de son grand-père arménien, Avédis. De cette journée qui n'a jamais cessé de l'obséder, restent des images à demi-volées et inachevées, donnant à voir les traces furtives d'une communauté chassée en 1922 : une église détruite et des pierres tombales magnifiques gisant... dispersées, réemployées ou abandonnées. Mais demeurent aussi inachevé le dialogue amorcé avec les habitants. Presque 20 ans plus tard, le réalisateur souhaite Retourner à Soloz, briser le tabou si fortement ancré entre Arméniens et Turcs, et, sans délaisser le passé, Retourner les regards vers l'avenir.
Documentaire / France / 1:12 / VF / 2007

X fermer la fenêtre
Nous avons bu la même eau

réalisation Serge Avédikian


Acteur, cinéaste et metteur en scène français né en 1955, on le connaît entre autres pour le court-métrage Chienne d'histoire. Natif d'Arménie, Serge Avédikian grandit entre la France et l'Arménie. D'abord grand amateur de football, il finit par se découvrir un goût grandissant pour la comédie. Après avoir fréquenté des ateliers de théâtre de son collège de Meudon, il intègre la compagnie amateur de son professeur d'Art dramatique. C'est cette passion qui lui a d'ailleurs permis d'améliorer très vite son français avant de se frotter à la scène et au public francilien dans plusieurs festivals.Le jeune homme se forme au conservatoire de Meudon puis de Paris et n'hésite pas à se mettre parfois un crayon dans la bouche pour perdre son accent. Puis il crée la compagnie Le Théâtre de la Fenêtre avant de monter des pièces. Dans le même temps, à la fin des années 70, il fait ses débuts sur grand écran avec Le Pull-Over Rouge de Michel Drach puis Nous Etions un seul homme de Philippe Vallois, avant de se faire remarquer sur le petit écran. On peut citer Toutes griffes dehors et L'été de tous les chagrins notamment.Boulimique, son rythme de travail s'accélère vite et on le retrouve sur tous les fronts à partir des années 80 : cinéma (L'Orchestre Rouge, L'Aube, Haltéroflic, La Diagonale du fou, Disparus, jusqu'à Poulet aux prunes plus récemment...), télévision (La Crim, Quai numéro 1, Louis Page...) et toujours le théâtre qu'il n'abandonne jamais.Fier de ses origines, il est présent dans plusieurs films portant sur l'Arménie : Mayrig, Aram, Le Voyage en Arménie ou encore L'Armée du crime.Avédikian a aussi une casquette de réalisateur, de documentaires et de courts-métrages de fiction notamment. Ainsi son animé Chienne d'histoire obtient la Palme d'or du court-métrage à Cannes en 2010.En 2014 il fait son retour avec Une Histoire de fou, comédie dramatique de Robert Guédiguian. Avec Le Scandale Paradjanov, dont il interprète également le rôle-titre, il réalise son premier long métrage de fiction, et vient, très récemment, de signer la mise en scène d’Anouche, un opéra dont il a aussi adapté le libretto. (Première.fr)