Vendredi 03 août 2018  

 16:30 La Vineuse / Programme de Courts Métrages présence professionnel

 

Programme de courts metrages

Boomerang de David Bouttin (france - 2017) 20 min. De petits boulots en missions d’intérim, Paul, la quarantaine, essaie de sortir de la galère. Condamné à un retrait de permis pour non-paiement de son assurance automobile, il doit trouver des solutions pour se rendre au travail et continuer à avancer. Mais de toute façon, comment faire autrement ? Correspondance Pelliculaire de B. Bouchard (france - 2017) 10 min. Cette correspondance pelliculaire se veut le témoin d'un amour incommensurable qui donnera naissance à un être d'une grande sensibilité. Cet être a grandi, nourri de passion. C'est à travers les images qui se surimpriment aux mots originels qu'il rend hommage à ses parents, à leur amour et à sa passion du cinéma. Une déclaration pour le temps qui dure dans l'éternité d'une pellicule. Les rosiers grimpants de L. Prost et J. Marsa (france - 2016) 31 min Après un avortement qui l'a déstabilisée, Rosalie retourne dans son village natal. Elle retrouve la maison et le jardin de sa grand mère à l'abandon, la verve de ses meilleurs amis, son premier amour et rencontre la nouvelle copine de celui-ci. Elle tente de maintenir le cap non sans créer de remous… Pas de cadeau de Marie Vernalde (france – 2016) 14 min À Amiens, une femme à qui on a retiré son fils veut lui donner le plus beau cadeau pour ses 6 ans. Elle veut lui faire rencontrer son père, un homme qui n'a, jusque-là, pas reconnu l'enfant. Le papa, qui a fait sa vie avec une autre femme, accordera-t-il à ce fils quelques moments de bonheur ? Rien sur le pécheur de Brice Notin (france - 2017) 31 min. Une bâtisse, un plan d’eau, un pêcheur. Quelques lignes d'un poème, lues à deux voix. La jeune femme vomit. Une dispute éclate. Dans les yeux d'Eric rivés au plafond une histoire s'égrène, s’emmêle, se retourne et puis s'éclaire, peut-être…
France / 1:30 / VF / 2016-2017

X fermer la fenêtre
Programme de courts metrages

réalisation Divers auteurs


DAVID BOUTIN : Après des études de cinéma à l’université de Marseille, David Bouttin remporte plusieurs concours de scénario qui aboutiront à la réalisation de deux courts métrages. En 2000, il réalise dans le cadre du Prix Kieslowski “Douce france” avec Sami Bouajila. Primé dans plusieurs festivals, ce film, dont le sujet est l’intégration, a été diffusé à Durban, en Afrique du Sud, lors d’une conférence de l’oNu contre le racisme. L’année suivante, c’est au tour de “Girelle”, un court métrage dans le cadre d’un concours sur le TGV Méditerranée. réalisateur de documentaires pour la télévision, il remporte en 2015 la Mention Spéciale du Jury lors de la 5ème édition du Nikon film festival pour le court métrage “Je suis un Migrant”. En 2017 il réalise “Boomerang”, court métrage de 20 minutes, sur un homme en galère à la recherche d’un emploi. Coup de coeur du Short film Corner au festival de Cannes 2017, sélection officielle à Locarno et Clermont-ferrand, grand prix du festival d’Alès, ce film a été diffusé sur Canal+ dans l’émission top of the Shorts. Aujourd’hui David est en écriture de son premier long métrage. BRICE NOTIN: Il fait ses études à l’université du Québec à Montréal en communication audiovisuelle. Puis il s’installe à Paris où il parfait sa formation à l’atelier international de théâtre Blanche Salant/Paul Weaver et devient aussi comédien. Parallèlement, il dirige un atelier de théâtre pendant trois ans au théâtre de l'épouvantail et se consacre à la mise en scène de spectacles vivants. Il a réalisé “Labyrinthe”, fiction de 3 min et “Looking for Woody” documentaire de 15 min en 1997, “hier Peut-être !” 30 min en 2008, “Menu Galant” 4 min en 2009, “Trépidantes Tribulations de Morgan Stoke” série web de 5 épisodes en 2011, “Pastilles du Docteur renard”, courts humoristiques web écrits par hugo renard en 2012, “fée du Silence” drame psychologique de 30 min en 2013, et en 2017 “rien sur le pêcheur” version déstructurée de 16 min du film précédent . BRUNO BOUCHARD est collectionneur de pré-cinéma et intervenant sur les dispositifs d’éducation à l’image. Il est, depuis 2007, le fondateur de l’association “Le Ciné de Papa”. Il a inventé la “Poubellotrope”, mallette pédagogique sur l’histoire du cinéma. Il réalise des projections de lanterne magique, des expositions itinérantes sur l’histoire du cinéma, notamment sur André Pierdel l’accessoiriste de Jacques Tati. Membre et déposant à la Cinémathèque française, il a participé à l’exposition “Lanterne magique et film peint : 400 ans de cinéma” à la Cinémathèque française et au Musée du cinéma à Turin. Il est le créateur du cinématographe “Stantor”, cinéma forain de rue et à l’origine du film participatif “24 mensonges par seconde”. En 2014, il lance ce projet collectif de grattage sur pellicule 35 mm avec des centaines de participations, à partir de segments de 240 images de bandes-annonces 35 mm qu’il fournit. FRANCOIS XAVIER DROUETt a suivi le master de réalisation documentaire de Lussas après des études en sciences sociales. Il vit et travaille sur le plateau de Millevaches, où a été tournée une partie de “Vert Désert”. Il est le réalisateur de “Acouphènes” (2004), “L’initiation” (2008), “Au nom du coach” (2012), “La chasse au Snark” (2013), “Des bois noirs” (2017). Il est également co-auteur avec Téboho Edkins de “Gangster Project” (2011), et “Gangster Backstage” (2013). LUCIE FICHOT :Née à Autun en 1983,elle a suivi ses études secondaires à Chalon-sur-Saône avant d’entrer à la Sorbonne où elle a obtenu une maîtrise de philosophie puis un master en cinéma. Elle découvre son futur métier en travaillant au sein de différentes sociétés de production, dont les films Pelléas où elle côtoie des réalisateurs comme Pierre Salvadori, Serge Bozon ou Mia hansen-Løve. En novembre 2012, elle crée sa propre société, folle allure, qu’elle installe dans sa région natale. Elle y produit des courts métrages, des documentaires, et développe un premier long métrage, lauréat du dispositif Emergence en 2018.