Samedi 10 août 2019  

 14:00 La Vineuse présence professionnel

 

Cochon qui s'en dedit , suivi de l'homme-cochon

Cochon qui s'en dedit (37 min 1979) Pendant trois ans, poussé par J.rouch, J.-L. Le tacon filme la raison économique comme une machine de mort. L’histoire d’un type qui doit d’abord sauver sa peau. Mais lui appartient-elle encore sa peau ? Quarante minutes au sein d’un élevage industriel de porcs. L’homme-cochon ( 11 min 2000) 20 ans plus tard, Jean-Louis Le tacon retrouve Maxime Duchemin dans les ruines de sa porcherie, dévorée par les ronces et les orties. Qu’est devenue sa vie ? Petit bijou cinématographique sur l’absurdité, la violence et la logique destructrice des systèmes d’exploitation animale à l’échelle industrielle.Jean-Louis Le Tacon nous offre la possibilité de comprendre ce que “nous” sommes devenus. Nous est-il possible, sinon nécessaire, de faire autrement ? Et comment ?
D'un doc à l'autre , lancement de la saison / France / 0:48 / VF / 1979

X fermer la fenêtre
Cochon qui s'en dedit , suivi de l'homme-cochon

réalisation Jean Louis Le Tacon


Né en 1945 en Bretagne, Jean-Louis Le Tacon passe d'une formation en théologie catholique à la sociologie marxiste du film militant en Bretagne. Il réalise ensuite des films ethnographiques, initié par Jean Rouch (doctorat de cinématographie à Paris X). Son film"Cochon qui s'en dédit", thèse de doctorat, reçoit le prix Georges Sadoul en 1980. Il s’aventure ensuite dans des formes d'expression multiples en expérimentant le support vidéo. Il initie avec des amis la coopérative de diffusion de l'art vidéo français Grand Canal et organise le festival Vidéocéanesde Brest. Co-Fondateur du département Images Composites aux Beaux-Arts de Poitiers, il a enseigné la vidéo expérimentale et la réalisation documentaire à l’Ecole européenne de l’Image de Poitiers de 2001 à 2012. Il expérimente désormais une nouvelle écriture avec des caméras miniaturisées du type smartphone dirigées vers lui et ses proches. Actuellement il descend le Trieux en Bretagne, smartphone à la main. Il organise des sessions d'initiation à lagymnastique des filmeurs héritée de Jean Rouch, rite d'entrée dans le cinéma des filmeurs.