Vendredi 09 août 2019  

 16:30 Salle du four à pain présence professionnel

 

Tropique

La mondialisation avance, la métropole s'étend, des géomètres actualisent les tracés, des migrants débarquent, des voisins xénophobes se verraient bien partir jusqu'en haut des montagnes. Chacun se fait son film. Il va y avoir du sport et des coups de bâtons ! Olivier Bosson construit une fiction d’anticipation sur le réchauffement climatique avec des acteurs amateurs venus se frotter à sa caméra. Ça donne une histoire décalée et grinçante, avec des corps qui jouent et tâtonnent, des voix qui balbutient et des scènes qui détonnent. Un vrai film de cinéma pas comme les autres !
Fiction / France / 0:55 / VF / 2016

X fermer la fenêtre
Tropique

réalisation Olivier Bosson


Ancien élève du Fresnoy, le Studio National des Arts Contemporains, Olivier Bosson est réalisateur et performateur. Ses films récents se caractérisent par leur dimension sociale aussi bien au niveau des fictions qu'ils mettent en scène, que par leur mode de réalisation. Il s’agit de films participatifs réalisés avec de très nombreux acteurs et figurants, amateurs pour la plupart, recrutés via des castings publics. «Je concurrence à ma modeste mesure les gros médias comme Bouygues Telecom, par des œuvres sans doute plus cheap, mais que j’espère aussi divertissantes et peut-être plus sincères, disons plus curieuses de la vie. En tous cas ce que j’y raconte se fonde sur des constats très différents, il semble que nous n’ayons pas tous la même expérience du monde. » La narration classique n'est pas recherchée par Olivier Bosson, qui préfère des formes de fiction moins centrées sur les personnages que sur leurs relations dans l'espace social. Accueilli en résidence par Ciné Pause, Olivier Bosson prépare un film sur l'histoire de Jérôme Laronze, éleveur de Saône-et-Loire mort sous les balles des gendarmes le 20 mai 2017 après des contrôles houleux sur sa ferme. Ce film, dont le titre provisoire est "La chanson de Jérôme" fera appel à des acteurs et figurants recrutés localement au printemps 2020. Le tournage est prévu pour l'été 2020 dans le clunisois.